Que faut il savoir sur la Contraception d’urgence

La perception de la contraception d’urgence ou la pilule du lendemain peut varier selon les personnes et les professionnels de santé. Il est pourtant aussi important de ne pas la banaliser que de la prendre si nécessaire. Tâchons de comprendre pourquoi.

Quand prendre « la pilule du lendemain » ?

Elle pourrait bien porter son nom mais cette notion pourrait penser qu’il faut attendre. Non ! La contraception d’urgence se prend comme son nom l’indique le plus tôt possible dès lors qu’il y a eu un rapport sexuel peu ou mal protégé. Parmi les cas les plus connus, on peut noter l’oubli d’une pilule contraceptive (voir le délai), la rupture du préservatif, l’absence de contraception, vomissements et diarrhées après la prise du comprimé, décollement du patch contraceptif, expulsion de l’anneau contraceptif, … Et, il n’est jamais trop tard non plus : il est toujours temps de prendre la contraception de 3 à 5 jours après !

Et son efficacité ?

La contraception d’urgence retarde l’ovulation. Plus elle est prise rapidement, plus elle est efficace, mais ce médicament ne doit pas être pris comme contraceptif ! D’ailleurs l’efficacité n’est vraie que pour la grossesse. En aucun cas cette pilule ne protège des maladies ! La rencontre avec un professionnel de santé est primordiale pour échanger sur le sujet. Faites-lui part également de vos questions. Rassurez-vous, il est soumis aux règles du secret professionnel et saura vos accompagner jusqu’au dénouement. Pharmacien, sage-femme, infirmière, médecin généraliste ou spécialiste.

Attention, la contraception d'urgence n'est pas fiable à 100%. Si malgré son utilisation, vous observez un retard de règles et qu'une grossesse a lieu, il est important de ne pas perdre de temps. Des méthodes pour stopper une grossesse non désirée existent et il est important de s’y prendre le plus tôt possible.

Comment se la procurer en urgence ?

Dans votre pharmacie ou la pharmacie de garde. Vous y trouverez toujours un pharmacien pour répondre à vos questions et vous accompagner si besoin. Pensez à prendre un test de grossesse à faire dès le 1er jour présumé de vos règles ! Vous en trouverez également auprès d’une infirmière scolaire et d’un centre de planification. Si vous êtes étudiantes, vous pouvez l'obtenir gratuitement dans les services universitaires de médecine préventive (SUMPPS). Si vous êtes mineure, celle-ci sera gratuite. L’échange avec le professionnel de santé est primordial pour encadrer la délivrance et la sécurité autour de la prise de ce médicament.

 

Retrouvez plus d'informations sur http://www.choisirsacontraception.fr , https://www.planning-familial.orgwww.who.int 

  • Si vous ne souhaitez pas poursuivre votre grossesse, vous pouvez avoir recours à l'interruption volontaire de grossesse dans les délais légaux en France ; Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous pouvez également appeler le 0800 08 11 11 (appel gratuit et anonyme) ou consulter le site ivg.gouv.fr
  • Si vous souhaitez poursuivre votre grossesse et que vous désirez être informée, orientée et soutenue, des réseaux de professionnels sont disponibles. Dans un premier temps, vous pouvez consulter un médecin (généraliste ou gynecologue) ou une sage-femme.
Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS